© 2016 by Galgos du Coeur

infosgalgosducoeur@gmail.com
Patricia: 0498/84.79.44

Jennifer: 0489/92.02.23

rue du tilleul, 11

4280 Hannut

  • White Facebook Icon

Folgt uns auf Facebook 

May 3, 2017

May 1, 2017

Please reload

Posts Récents

Filariose

April 19, 2017

Auteur Fausto Andrés Fúnez

Traduction Galgos du coeur

Qu’est ce que la filariose 

La Filariose, ou dirofilariose, est une maladie grave des chiens principalement, mais qui se trouve aussi chez d’autres animaux (chat, loup, renard, vison et autres animaux sauvages). Il existe des cas chez l’être humain également. La filariose est due à l’infestation par une filariose adulte, parasite rond allongé (entre 12 et 15 cm les mâles et 25 à 40 cm les femelles). Elles vivent dans le cœur et les artères pulmonaires de son hôtes. On peut en trouver jusqu’à des centaines dans un même animal. 

C’est une maladie qui s’est propagée rapidement dans le monde et est typiques des zones tempérées et humides où vivent les moustiques qui la propagent par une simple piqûre. C’est une des maladies les plus importantes qui affectent les animaux de compagnie dans le monde.

Importance de la filariose

La dirofilariose canine est une des maladies les plus importantes qui affectent les chiens. Elle est présente sur tous les continents et en particulier dans la péninsules ibériques. La zone de Huelva est la plus touchée. La filariose est une réelle menace pour les chiens. C’est une maladie qui devient chronique et qui après plusieurs années peut causer la mort du chien si on ne la diagnositque pas correctement. Elle peut aussi avoir un épisode aigue et entraîner la mort du chien en quelques heures.

Cycle de vie de la filariose

Les parasites cardiaques présentent un cycle de vie indirect et utilisent les moustiques comme hôtes intermédiaires. Près de 70 espèces différentes de moustiques peuvent propager la maladie.

Les parasites adultes vivent dans le cœur et les grands vaisseaux sanguins où ils se nourrissent et se reproduisent. Ce faisant, ils libèrent des miliers de microfilarioses dans le sang. Il existe un certain nombre de microfilarioses différentes dont certaines ne produisent pas la maladie. Les moustiques s’infectent en aspirant les microfilarioses avec le sang des chiens affectés. Une fois la microfilariose installée dans le moustique, elle évolue durant 15 à 17 jours. Elle subit les mutations nécessaires pour pouvoir infecter d’autres chien quand le moustique recommence à s’alimenter du sang des chiens. Ces microfilarioses évoluent ensuite pendant 30 jours sur la peau du chien. Ensuite elles migrent dans le corps du chien jusqu’à atteindre le cœur où elles vont murir et commencer à se reproduire, produisant d’autres microfilarioses et le cycle recommence. Pour que cette maladie se diffuse, il suffit d’un animal malade et de moustiques, chose qui se rencontre très fréquement en Andalousie.

Effets de la filariose sur les animaux

Les parasites provoquent de graves lésions aux organes importants comme le cœur, les artères pulmonaires, les poumons, le foie et les reins. 

Ils produisent des obstruction au niveau des grands vaisseaux qui sortent du cœur et interfèrent avec le fonctionnement des valves cardiaques. Le cœur n’est donc plus efficient et provoque des défaillances cardiaques. Le cœur s’agrandit et affecte les autres organes. Ce sont ces lésions qui provoquent les symptomes cliniques que l’on n’observe pas directement. Cela peut prendre entre un an et plusieurs années avant que n’apparaisse les symptômes. Ces symptômes peuvent être : inapétence, fatigue, amaigrissemet, toux, sincopes, hémoragies nasales, oedèmes et dans les cas les plus sévère la mort. Dans les formes aigues, un bouchon se fait dans les veines qui arrivent au cœur, appelé syndrome de la veine cave et produit la mort subitement.

Diagnostique de la filariose

Il y a différentes méthodes pour diagnostiques la maladie et il est souvent nécessaire de faire une combinaison des plusieurs d’entre elles. Les méthodes principales sont :

détection de la microfilariose dans le sang et ensuite identifier si ce sont des micorfilariose de dirofilariose inmitis. Il se peut que le chien ne présente pas la micorfilariose dans le sang mais soit quand même atteind de la maladie. A ce jour, 35% des cas positifs n’ont aps de microfilariose dans le sang,

détection les parasites adultes ou mieux l’antigène ques ces parasites. Il faut effectuer différents tests antigènes pour montrer la présence des parasites,

Quand ces tests sont négatifs, ou douteux, il faut recourir à des méthodes auxiliaires qui sont les analyses de sang, les radiographies thoraciques, echographie ou angiographie.

Traitement de la filariose

Tous les cas de filariose peuvent être traité avec succès mais les cas aigus avec syndrôme de la veine cave. La seule limite est liée à la dégénérescence des différents organes. Le plus important est le diagnostique précose. Le traitement peut être diviser en 3 étapes :

D’abord il faut évaluer l’état du chien à travers d’un examen physique complet, d’analyses de laboratoires et de une radiographie thoracique.

Ensuite, il faut éliminer les microfialrioses. Après cette étape, il faut évaluer l’état de santé du chien pour être certain que le traitement continue dans de bonnes conditions.

Enfin, il faut éliminer les parasites adultes dans le cœur. Ce traitement entraîne certains risques mais sous surveillance vétérinaires, il n’y a normalemnt aucun problème. Il faut maintenir l’animal au repos après le traiteemnt et faire une évaluation à 7 jours et à 21.

Le syndrôme de la veine cave peut se développer durant le traitement . Dans ce cas, il faut un autre traitement et reporter celui qui avait été mis en place.

Prévention de la filariose

A ce jour, il existe un certains nombre de produits qui permettent de prévenir la maladie avec une grande efficacité. Ces produits permettent également la prévention d’autres parasites. Il faut le administrer mensuellement puisqu’ils agissent sur les larves qui restent sur la peau pendant 30 jours. Dans les zones endémiques, il faut maintenir le traitement toute l’année. Dans les autres régions, on peut se contenter de donner les traitements durant la saison où les moustiques sévicent. Il est également conseillé de réaliser una analyse complète une fois pas an pour s’assurer qu’une nouvelle infestation n’a pas eu lieu ?

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives